mardi 8 juillet 2008

Caddie de la semaine: Tanxxx, Eiko & Karlien de Villiers

Mes derniers achats... Ceci dit, c'est-y bien beau de lire tout ça, il faudrait peut être que je me remette à dessiner!!



J'avais adoré Rock Zombi de Tanxxx; là c'est un recueil de gags, un peu plus autobiographique mais toujours dans l'esprit punk-rockab'-etcoetera. Pas forcément les meilleurs gribouillages de Tanxxx, mais de quoi patienter jusqu'aux sorties prochaines de Tanxxx2 et d'Esthétiques et filatures (avec Lisa Mandel).


Rock Zombi était sorti en 2004 chez Les Requins Marteaux.


Eiko rassemble les travaux de Akinoh Kondoh: un court manga, une présentation de son parcours d'artiste-mangaka, et de nombreuses illustrations. On y voit des écolières rêveuses associées à des décors oniriques, pleins de fleurs et de papillons, mais où la mort et une certaine déliquescence morbide est proche. On retrouve dans ses mangas l'univers de l'illustrateur Aubrey Beardsley et de Guido Crepax; on est ici plus proche de Suehiro Maruo que de Junko Mizuno. En bref, c'est très intriguant, poétique et décalé.




La couverture et quelques illustrations.


Page 04 et 05 (lecture japonaise de droite à gauche)


Dernière emplette: Ma mère était une très belle femme de Karlien de Villiers. Comme le dessin n'est pas vraiment attirant (entre de la ligne claire et Satrapi), c'est évidemment l'histoire, un récit autobiographique, qui en fait l'intêret: l'Afrique du Sud des années 1970-1980, et les troubles liés à la chute de l'apartheid sert de toile de fond (et de parellèle) à l'enfance douce-amer de Karen, où la jeune Karen voit ses parents se séparer peu à peu.

A priori, ce n'est pas le genre d'histoire dont je raffole, mais il y a de nombreux passages touchants, ainsi qu'une très intéressant aperçu de la vie des afrikaners à cette époque. (En gros je rejoint ce type de point de vue).




(1985: l'Afrique du Sud subit les pressions internationales pour faire cesser l'apartheid)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire