jeudi 22 août 2013

Infra Arcana ou le roguelike d'horreur lovecraftien

Infra Arcana ...
...nous emmène dans des dédales souterrains, le repaire des membres de Starry Widom Cult (le Culte de la Sagesse Étoilée) regroupant des adorateurs de Nyarlathothep aka Le Chaos Rampant (une divinité maléfique). Une relique malfaisante et d'un âge invraisemblable, le Trapézoèdre Éblouissant, y serait caché aussi caché, au milieu d'autres horreurs innommables ; son pouvoir, atteindre des dimensions cachées et de lointains univers en fait un portail d'entré parfait pour les avatars de Nyarlathothep... L'aventure démarre dans une forêt : vous entendez les loups hurler alors qu'une église en ruine se profile derrière des sapins rabougris...

... ça commence bien...

Mais abrégeons cette introduction! Le background est évidemment un pretexte à explorer un dongeon interminable peuplé d'ennemis féroces et impitoyables!
IA est un roguelike solide et très intéressant, crée en 2010 ; il est situé dans un univers horrifique entre l'Appel de Cthulhu (les années 1920 et la folie à gérer) et le doom-like Blood. Délaissant l'univers fantasy et ses tropes lassant, IA parvient à être original avec son atmosphère angoissante, parfois gore. Et y parvenir au vu de l'austérité certaine inhérente à un roguelike est un sacrée challenge!

Le level-design, généré aléatoirement est très réussi et labyrinthique à souhait. Il évolue au fur et à mesure de l'ascension. Les "boss" réguliers tous les 2-3 niveaux surgissent avec un sens de la dramaturgie, et provoquent une panique assurée si l'on a pas préparé son arsenal : le jeu ne pardonne pas, gare à la moindre erreur! Économiser ses munitions, tirer à distance, guettez aux coins des couloirs, attirer les monstres dans les pièges ou les gouffres, sont des conseils à appliquer en permanence!

Le système de compétence, qui a beaucoup changé au cours des versions, et devenu  assez simple: seules quelques compétences génériques orientent les capacités du héros. Bref, pas d'arbre foisonnant avec des dizaines de statistiques!

L'inventaire.
À chaque niveau, on choisit la carac' à augmenter.
Et je suis assez fan du tileset fournir par Oryx, qui permet de jouer à un roguelike même si on est allergique aux austères graphismes ASCII! Un tileset , en 2-bit seulement, tout en silhouette et en suggestion.
Il rivaliserait presque avec Brogue dans son alliage de simplicité et richesse.


Pour discuter du jeu ou télécharger la version 14.1 d'IA, direction le forum officiel : http://infraarcana.wikispaces.com/

Protip : le jeu étant muet, je conseille d'écouter Musica Cthuliana (site) ou Elend pour plonger dans l'ambiance opressante de ces souterrains peuplés de rats, cultistes, de zombies ou de Fungi de Yuggoth...

Une partie, assez rapide d'une vingtaine de minutes : 

Un des effets d'une santé mental vacillante...
Je rencontre le premier boss, Keziah Mason juste après avoir nettoyé l'étage de ses zombies!
I AM DEAD! pris en sandwich entre une keziah et une chauve-souris géante qu'elle a invoqué...
Le log de fin.
Le récapitulatif de fin de partie. 4 étages seulement, habituellement je pousse au 8e.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire